Appel d’un Constituant

Dans ce texte, un Constituant appelle à battre le pavé le 21 septembre, comme citoyen, contribuable, parent d'élèves, usager du service public, gilet jaune, humaniste et républicain « fier de celles et ceux qui, à la même date en 1792, quand la plaine de Valmy était encore fumante, proclamèrent la République ».

« Le 21 septembre, prendre date »

« Citoyen, consterné par la forteresse institutionnelle au sein de laquelle le président de l'Assemblée nationale Ferrand peut s'accrocher au pouvoir malgré sa mise en examen, je serai aux côtés des miens  le 21 septembre.

Contribuable, affligé par le vol du bien public que constitue la privatisation d'ADP, je serai aux côtés des miens  le 21 septembre.

Parent d'élèves, en colère contre la pénurie d'enseignants qui prive nos enfants de profs dans 45% des établissements, je serai aux côtés des miens  le 21 septembre.

Actif, ulcéré par le changement du contrat initial sur la retraite que j'ai signé en rentrant sur le marché du travail pour le voir foulé demain aux pieds, je serai aux côtés des miens  le 21 septembre.

Usager, inquiet de voir ruinés les urgences, l'hôpital public, et donc un jour ou l'autre ma santé, je serai aux côtés des miens  le 21 septembre.

Gilet jaune, méprisé pour la 45e semaine consécutive par la monarchie macroniste et la mise à l'index de toute volonté populaire , je serai aux côtés des miens  le 21 septembre.

Humaniste, sidéré par la reprise par le président Macron de la rhétorique lepéniste, je serai aux côtés des miens  le 21 septembre.

Républicain, fier de celles et ceux qui, à la même date en 1792, quand la plaine de Valmy était encore fumante, proclamèrent la République, pour m'inscrire modestement dans notre histoire populaire et collective et faire avec tous oeuvre constituante, je battrai le pavé le 21 septembre.

Parce que les miens c'est vous, c'est nous, que ce 21 septembre fasse date. »

À VOIR AUSSI