La Feuille constituante du 14 octobre

Jeannick Le Lagadec appelle à ce que les élections municipales soient l'occasion d’un processus constituant à l’échelle locale, pour dépasser la crise de la représentativité.

Citoyens, à vous la main!

Jeannick Le Lagadec - LesConstituants.fr

La question des élections municipales est dans tous les esprits. Chacun cherche à trouver des repères dans un paysage politique ravagé par le tsunami macronien. Le Parti socialiste est réduit à une portion congrue, les Républicains sont dans le même cas, les deux ayant été siphonnés par la République en Marche en leurs extrémités centristes.
Nous n’avons jamais connu une situation aussi instable et anxiogène. À tel point que les sondages donnent à peu près tous la prime aux maires sortants. Évidemment, on sait ce qu’on a, mais on ne sait plus ce qu’on peut gagner.
La confiance dans le pouvoir politique représentatif et donc dans la capacité des élus à influer, voire à améliorer la vie des gens, n’a jamais été aussi faible !
Même la figure du maire, plébiscité comme l’élu de référence le plus proche des gens, a perdu de sa superbe. Il faut dire qu’il paie chèrement les réformes institutionnelles qui, de décentralisation en métropolisation, ont ôté à la commune des compétences essentielles à la maîtrise de son territoire et à l’exercice même de sa représentation des citoyens.

Et si, finalement, tout ceci était un mal pour un bien ? Si la remise en cause du pouvoir politique et des liens avec la démocratie était l’occasion de mettre à plat ce qui nous constitue en tant que société ? L’hyper-individualisme, vendu par le système libéral comme le summum de la liberté, s’est surtout révélé au travers du mouvement des Gilets Jaunes comme l’enfer de beaucoup et le Paradis de quelques-uns….
Le retour aux fondamentaux se révèle alors indispensable : créer du commun pour poser de nouvelles bases.
Qu’est ce qui nous lie les uns aux autres et nous permet de faire société ? Quelles visions avons-nous de cet ensemble que nous sommes ? Et enfin, quelles règles nous donnons nous pour réussir à les mettre en œuvre ?

Finalement, les élections municipales prochaines permettront peut-être de voir apparaitre les prémices d’un processus constituant à l’échelle locale pour peu que des citoyens engagés s’en saisissent. Espérons qu’elles soient l’occasion d’inscrire le processus démocratique au cœur du projet.
C’est en revivifiant l’espace démocratique que le camp de l’Humanisme et de la transition écologique pourra dessiner un avenir pour nos communes et leurs administrés.

À VOIR AUSSI