Le 21 septembre, manifester pour faire œuvre constituante

Les Constituants appellent les citoyennes et les citoyens à participer aux manifestations du 21 septembre, avec au cœur le souvenir des fondateurs de la 1ère République, et comme mot d'ordre : « Nous ne nous contentons plus d'être des individus : nous revendiquons notre droit à la citoyenneté! »

Les Constituants

Acte 45 des Gilets jaunes, marche pour le climat : ces manifestations auxquelles des citoyennes et citoyens de tous horizons ont dit qu'ils se joindraient coïncident avec la date de naissance de la République en France.
Le 21 septembre 1792, au lendemain de la victoire de Valmy contre les monarchies européennes, la Convention nationale proclamait l'abolition de la royauté. 
La 1ère République était née et, avec elle, l'espoir du bonheur commun. 

La Révolution a fait advenir la République. Au prix d'une lutte intense, sans cesse recommencée, elle a amélioré la vie du peuple, tout au long des XIXe et XXe siècles.
Alors que, depuis la fin du siècle dernier, des marchands de sable nous vendent la fin de l'histoire, les conquis démocratiques et sociaux sont en péril. Partout, le capitalisme néolibéral gagne du terrain : il ressuscite le travail à la pièce, il attaque les droits sociaux, il s'approprie les biens communs, il épuise les ressources naturelles. 
Loin de protéger l'humain et son environnement, le macronisme, dernier avatar de la République césariste, participe à mettre la société au service du marché. Sa devise est : « Travaille, consomme, tais-toi » .

Loin de se taire, les Français élèvent la voix. Depuis le 17 novembre 2018, ils clament leur refus de voir l'histoire écrite à leur place, par une poignée de privilégiés. Ces Français-là ont fait revenir la politique dans un débat public qu'on croyait réduit à ses aspects techniques, où les forces du progrès démocratique et social se trouvent réduites à défendre des acquis en réduction permanente, au lieu de promouvoir de nouveaux droits émancipateurs. 

Le moment est venu de donner à cette révolte un débouché à la hauteur de ses aspirations, de convoquer « le grand peuple de 1789, celui qui fait tomber les Bastilles ». Le moment est venu de faire du processus constituant la première question à l'ordre du jour, afin qu'en 2022, le débat ne soit pas de savoir qui présidera la République, mais quelle république nous voulons.

C'est pourquoi, en ce 21 septembre, les Constituants appellent les citoyennes et les citoyens à participer en masse aux manifestations, avec au cœur le souvenir glorieux des fondateurs de la 1ère République, et comme mot d'ordre : « Nous ne nous contentons plus d'être des individus : nous revendiquons notre droit à la citoyenneté!»

À VOIR AUSSI